Cet été, du 12 au 17 juillet, à la demande du parti Les Républicains (LR), l’IFOP a réalisé une étude sur le climat politique à Perpignan. L’étude a été menée auprès d’un échantillon de 602 personnes représentatif de la population perpignanaise, âgées de dix-huit ans et plus, inscrites sur les listes électorales. Les interviews ont été réalisées par téléphone.

Bien sûr, comme c’est le cas pour chaque sondage, « les résultats de cette enquête doivent être interprétés comme une indication significative de l’état des rapports de force actuels dans la perspective du prochain scrutin municipal à Perpignan », avertit l’IFOP.

Parmi les très nombreux thèmes abordés dans cette enquête – parmi lesquels il semblerait des projections sur les municipales à partir de cas de figure ciblé pour les 1er et 2nd tour des municipales – la Rédaction de Ouillade.eu n’a pu malheureusement que se procurer des résultats parcellaires portant sur la notoriété des candidat(e)s. Des réponses toutefois qui constituent un précieux indicateur.

Ainsi, on apprend que Jean-Marc PUJOL, maire LR de Perpignan, arrive largement en tête des personnalités locales connues avec le score de 91% ; suivi du député Louis ALIOT (RN), 82% ; de l’adjoint au maire de Perpignan dissident Olivier AMIEL (LR), 60% ; du sénateur François CALVET (LR), 55% ; du député Romain GRAU (La République En Marche), 50%… la vice-présidente écologiste de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée Agnès LANGEVINE ferme le ban avec 16%.

S’agissant de savoir quelle opinion ont les Perpignanaises et les Perpignanais des femmes et des hommes politiques locaux les plus en vu(e)s pour les prochaines élections municipales, là aussi c’st Jean-Marc PUJOL qui recueille le plus d’opinions favorables, avec 51% de bonnes et très bonnes opinions (9% ne le connaissent pas). Viennent ensuite : Louis ALIOT 43% (18% ne le connaissent pas) ; Olivier AMIEL 39 % (mais 40% des personnes sondées avouent « ne pas le connaître ») ; François CALVET 38% (45% ne le connaissent pas)… Romain GRAU 29% (50% ne le connaissent pas) ; et Agnès LANGEVINE 11% (84% ne la connaissent pas).

A la lueur de cette poignée de résultats, puisque nous n’avons pas pu à ce jour accéder à la totalité de l’enquête IFOP, on peut aisément imaginer maintenant le choix que devrait annoncer aux électeurs perpignanais Jean-Marc PUJOL mi-septembre au plus tard, pour le prochain scrutin des municipales…