Même si à cette heure ci rien est encore officiel des probables désistements d’Agnès Langevine-Codognès (liste ) et du député Romain Grau (La République En Marche/ LaREM), on peut d’ores et déjà imaginer que ni l’un ni l’autre seront présents au 2nd des élections municipales fixé au dimanche 28 juin, pour venir jouer les trouble-fêtes dans le duel qui opposera le maire sortant, Jean-Marc Pujol (LR) au député Louis Aliot (RN) dont la liste est arrivée largement en tête lors du 1er tour, le 15 mars dernier.

On attend maintenant avec impatience la photo de famille déconfinée qui devrait dessiner un front républicain contre le candidat Louis Aliot, allant de Clotilde Ripoull à Agnès Langevine-Codognès, en passant par Romain Grau. Une photo dont les « auteurs-compositeurs-interprètes » devraient appeler à voter pour celui qu’ils exècrent le plus et qu’ils ont fustigé depuis 2014, Jean-Marc Pujol. Ce dernier, de son côté, inamovible, refusant toutes tractations et tambouille électorale pour fusionner avec quiconque, a gagné son pari : se retrouver en duel avec Louis Aliot. Comme en 14 !

Alors que les deux autres listes qui pouvaient se maintenir ont entretenu le suspense depuis plusieurs semaines, Jean-Marc Pujol a toujours été clair, gardant le cap et la tête haute : « J’ai une bonne équipe, j’ai des valeurs, j’ai pas de casseroles ! », confiait-il confiant récemment encore à un proche.