Communiqué de presse.

« Port la Nouvelle : l’Imposture de l’Alternative continue

« Forcément contrit par cette approximation coupable » déclare Francis DASPE dans son communiqué de presse publié dans Ouillade.eu le 26 janvier (cette fois signé sous son pseudonyme « Animateur d’un groupe d’Action Insoumis de Perpignan »). Sous cette formule, il s’arroge et à l’Alternative avec, le monopole de l’écologie solidaire face à celle qu’il qualifie de « honteuse et rabougrie » ! Excusez du peu !

Notre VRP multi carte de l’Alternative municipaliste, en petit commissaire politique du peuple, de la « vraie gauche » et de la citoyenneté, trouve encore à déverser son fiel sur En Commun 66, et par ricochet sur Agnès LANGEVINE. Un peu de décence serait la bienvenue : en effet, on a vainement cherché le sieur DASPE (si prompt à communiquer) lors de la mobilisation citoyenne initiée par En commun 66 avec Als Horts pour s’opposer au projet de l’usine d’enrobage de bitume à Saint-Estève avec succès. On a vainement également cherché trace du soutien ou de son « hologramme » lors de la mobilisation contre le gazoduc transfrontalier là encore porté par En Commun 66 et d’autres avec réussite.

On voit par contre la duplicité du procédé et de ses acolytes dans le cadre d’une manifestation politicienne qui n’aura échappé à personne. S’auto proclamer « liste citoyenne, de gauche, solidaire et écologiste » de façon tant opportuniste relève ainsi de l’imposture.

« Reconnaître ses erreurs » comme l’écrit Francis DASPE c’est en réalité reconnaître qu’il ne faut pas se tromper de cible ! Entre la cohérence de la liste « Enfin l’Écologie », et les matamores du parti de Gauche 66 colistiers de l’Alternative, les Perpignanaises et Perpignanais ne se laisseront pas abuser par des manigances indignes des enjeux liés au bien vivre dans un environnement sain. A noter que le Parti Communiste membre de la majorité régionale ne s’est pas associé alors qu’il figure sur la liste l’Alternative… A noter également que les « citoyens » de Port la nouvelle sont localement favorables au projet… Chacun jugera donc objectivement de la valeur du propos ».

Pour « En commun 66 »

Le bureau de l’association