Communiqué de presse.

« Ce samedi matin avec l’équipe de la liste « Perpignan la républicaine » nous avons distribué notre tract avec des propositions concrètes pour les habitants en matière de pacification (sécurité et tranquillité) probité (intégrité et transparence) et progrès (bien-vivre et emploi).

Petit clin d’œil au « Sondage-Sabotage » de cette semaine, nous portions tous le t-shirt « c’est pas un sondage c’est une patchaque ! »

En effet après un sondage pipeauté par le maire sortant l’an dernier nous avons eu droit à un sondage pipeauté (et payé) par une collectivité territoriale de gauche.

La méthodologie de ce sondage était nulle : nombre insuffisant de sondés avec la reconnaissance par l’institut de sondage que 1/3 des personnes interrogées ne sont même pas inscrites sur Perpignan ! Et bien entendu aucune assurance de la représentativité réelle dans ce très faible échantillonnage…

Il s’agit d’une manipulation grossière et peu démocratique… Mais rendez-vous en mars pour le seul résultat qui compte. Celui des urnes ».

 

Olivier AMIEL, tête de liste « Perpignan la Républicaine »