« De nouvelles élections avec de vieux candidats déjà aux affaires !

Le maire de Perpignan est candidat. Mais pour quoi faire ? Continuer à ne rien faire ? Ou à faire plus mal ?

Élu sous le père ALDUY, adjoint sous le fils ALDUY puis installé par ALDUY comme maire et enfin maire + président de la communauté urbaine. Quel bilan, quels résultats ? En politique comme en gestion municipale, on juge l’arbre à ses fruits.

Un seul programme. Me battre ! Quel programme. Comme la girouette GRAU, comme l’ex-PS AMIEL, comme l’ex-gauche plurielle RIPOULL, comme la sectaire rouge-verte LANGEVINE-CODOGNES ! Aucune originalité, aucune idée, rien !

Sur le seul sujet de la sécurité, où tous comptent rivaliser de mesures extraordinaires, je leur rappelle juste qu’ils sont en place. Ils sont au pouvoir. Au Gouvernent, à l’Assemblée, au Département, à la Région et à la mairie ! Ils font quoi ? Ils ont fait quoi ? Ils sont où ?

Comment croire qu’ils feront demain ce qu’ils ont été incapables de faire hier ? A part laisser l’insécurité progresser à un niveau très inquiétant et/ou avoir mis le feu aux poudres dans le quartier Saint-Jacques aujourd’hui dans une impasse.

Voilà pourquoi les électeurs vont les sanctionner. On ne peut pas éternellement se moquer du monde.

Et les insultes qui leur servent aujourd’hui d’arguments ne changeront rien. Sinon à les discréditer.

Les Perpignanaises et les Perpignanais veulent tout changer. Il vont tout changer et effacer ce vieux monde ».

 

Louis ALIOT,

Député des Pyrénées-Orientales, conseiller municipal et communautaire d’Opposition de Perpignan