Communiqué de presse.

 

« A Perpignan des politiques ou des amnésiques ? Pas un jour dans la presse, sur les blogs ou sur les ondes sans que les politiciens locaux usent des stratagèmes les plus usités pour tenter de faire passer des vessies pour des lanternes et ainsi tromper les électeurs

 

– Aux pays de la tramontane, les girouettes sont reines.

La dernière en date, le mari* de la présidente socialiste du conseil départemental**, salarié de La Poste de son état, déclare qu’il rejoint l’ami du President MACRON ennemi juré des socialistes Ainsi il va gauchiser un peu plus la liste déjà très à gauche du député macronien. Un retour aux sources en quelque sorte même si les militants doivent se creuser la tête…

La cohorte de traîtres de tous les partis, y compris du mien, avec cerise sur le gâteau un ancien terroriste en star du catalanisme, qui entourent l’ancien patron d’EAS*** est la marque d’un opportunisme et d’un intéressement qui en dit long sur le programme du candidat : promesses, immobilisme et compromissions. On a déjà donné répondent en cœur les anciens employés et électeurs abusés !

– l’insécurité encore et toujours
De nouveaux coups de feu ont retenti hier vers 11h au niveau de Vernet-Salanque… Un individu à bord d’une Renault Mégane a tiré en direction d’une Renault Clio avec plusieurs impacts sur celle-ci. Pas de blessés mais beaucoup de questions… car au-delà de ces faits, le quotidien de nos concitoyens est bien difficile dans certaines zones.

Lorsque j’évoquai ces questions d’insécurité au conseil municipal, le maire et ses adjoints, dont Olivier AMIEL et Romain GRAU, candidats concurrents « toutes promesses » d’aujourd’hui, me faisaient le coup de l’extrémisme et de l’exploitation des peurs… Le maire**** me rétorquait que la situation à Perpignan est sous contrôle et me disait « On n’est pas à Marseille » ! Non, mais à ce rythme-là on ne va pas tarder à y arriver…

Bref, cette élection municipale***** sera atypique et ne ressemblera à nulle autre, tant les candidats en lice portent une énorme responsabilité dans la situation économique, sociale et humaine que nous connaissons et pourtant font comme si ils n’y étaient pour rien.

Une chose est sure, en matière sécuritaire, sociale ou économique ils portent tous à des degrés divers une responsabilité importante. C’est évident !

Entre :
-un maire « LR » qui rêvait d’avoir l’étiquette En Marche,
-un dissident « LR » trésorier de son état, qui tout droit venu de la gauche parle désormais comme un RN,
-et un – ex tous partis – passé de la gauche à MACRON après avoir trahi Jean CODOGNèS******, Jean-Marc PUJOL et la droite…

…une chatte n’y retrouverait pas ses petits !

Reste la Rouge-Verte Agnès LANGEVINE-CODOGNèS, qui en servant de la soupe bio place République ce samedi, a prouvé qu’elle en connaissait un rayon en matière de soupe en y étant souvent allée avec ses amis communistes et autres…

Je ne parle pas de l’autre candidate gaucho-compatible, phare de la pensée locale, inatteignable pour le commun des électeurs, qui irrigue de sa pensée et de sa morgue la chronique égotique en Roussillon.

Non, décidément, Perpignan connaît une situation singulière tant les convictions sont comme les feuilles en automne… plutôt volantes ! Et les candidats déclarés des girouettes qui arrivent à tourner même contre le vent… ce qui est une performance.

Faudra quand même remettre un peu d’ordre dans tout ça… le peuple va s’en charger ».

 

Louis ALIOT, député de la 2e circonscription des P-O, conseiller municipal et communautaire d’Opposition de la Ville de Perpignan.

 

*Vincent Malherbe

**Hermeline Malherbe (PS), ex-sénatrice des P-O

***EAS ; entreprise du secteur aéronautique basée sur le site de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes-Méditerranée

****Jean-Marc Pujol (LR), par ailleurs président de la métropole Perpignan-Méditerranée

*****15 & 22 mars 2020

******Jean Codognès (PS), ex-député de la 2e circonscription des P-O (juin 1997 à juin 2002), conseiller général et 1er vice-président de l’Assemblée départementale des P-O (1998-2011), conseiller municipal de Perpignan (2008-2014).