Communiqué de presse.

 

« A Perpignan, ce sont les racailles qui font la loi ! Une nouvelle fois l’Indépendant rapporte les difficultés de nos concitoyens qui doivent subir la délinquance des racailles qui sont en train de prendre le contrôle de toute une partie de notre territoire

 

Une fois de plus des habitants sont victimes de dégradations et de violences qui leur rendent la vie impossible. De paisibles locataires du quartier pavillonnaire des oiseaux subissent les rodéos nocturnes de jeunes désœuvrés. Lorsqu’ils tentent la moindre intervention pour obtenir un peu de calme, ils sont agressés violemment. Ces bandes à la dérive cherchent à prendre le contrôle du quartier pour y déployer leur trafic en toute quiétude. Ne pouvant rétablir l’ordre la mairie préfère reculer et murer certains bâtiments.

C’est une abdication en rase campagne. Comme on refuse de prendre les moyens pour restaurer la République dans ces quartiers, il ne reste plus qu’une solution à un pouvoir faible : les abandonner et indemniser les propriétaires ruinés. Il faut aider ces malheureux, mais si on continue à reculer, la seule sortie possible consistera à faire payer par le contribuable la valeur de ces logements devenus inhabitables. Cela reviendra à les offrir définitivement aux trafiquants.

L’adjointe au maire en charge de la sécurité semble totalement dépassée par le problème. Elle reconnaît que « des habitants du secteur se plaignent » mais elle n’a pas l’air de vouloir prendre ces remarques au sérieux. On a l’impression que pour elle il y a un sentiment d’insécurité, mais pas d’insécurité réelle.

Cette véritable guerre de territoire ne se gagnera pas en intensifiant quelque peu les passages de police. Que peut faire un équipage qui ne fait que passer en voiture sans même s’arrêter ? Il faut une présence durable des forces de l’ordre. Il faut reconquérir toute cette zone. On attend, par ailleurs, avec impatience la réaction du député Romain GRAU.

En octobre 2018, il nous annonçait qu’il irait tous les quinze jours dans le quartier et qu’avec l’aide de son camarade de promotion, Emmanuel MACRON, il rétablirait l’ordre.

Quelle nouvelle promesse fera-t-il aujourd’hui ? »

 

Louis ALIOT (RN), député de la 2e circonscription des P-O, conseiller municipal et communautaire d’Opposition de Perpignan