« Pujol dans les pas d’Aliot »

Sous ce titre, Axel Belliard, tête de liste « Place aux Perpignanais(e)s ! », communique :

« Jean-Marc Pujol a essayé de faire croire aux Perpignanaises et aux Perpignanais qu’il formerait une liste d’ouverture. La lecture des noms des colistiers qui pourraient être évincés de sa liste et de ceux qui seraient amenés à y rester révèle pourtant une orientation politique très nette vers la droite de la droite. Le message est clair : Jean-Marc Pujol / Louis Aliot, c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Il s’agit à toutes et tous d’en tirer les conséquences.

La vérité est pourtant simple. En tant que maire, Jean-Marc Pujol a laissé Perpignan s’enfoncer encore davantage dans la misère, et jamais les Perpignanaises et les Perpignanais n’ont ressenti une telle désespérance. Comme malheureusement dans toute la France, cette désespérance profite au Front National. Certains ont voulu croire que Jean-Marc Pujol y répondrait en constituant une équipe enfin capable de répondre à l’urgence sociale qui frappe Perpignan. Loin de là !

La présence parmi ses colistiers d’une ou deux personnalités dites « d’ouverture » ne suffit pas à cacher le réel positionnement d’une liste qui penche dangereusement vers l’extrême-droite. C’est pourquoi je demande aujourd’hui à toutes et tous d’ouvrir les yeux. La situation sociale est déjà dramatique à Perpignan. Les solutions existent, mais elles ne se trouvent pas derrière la stèle de l’OAS… ».