« Pourquoi je rejoins Jacques Cresta ? »

Par Ménouar Benfodda

 

« Après deux élections cantonales sans jamais avoir été encarté dans aucun parti, mais soutenu par la gauche, j’ai décidé de rejoindre la « liste des forces de gauche et citoyenne » conduite par Jacques Cresta. D’abord sollicité par Clotilde Ripoull qui m’a proposé de rejoindre sa liste centriste mais sans étiquette, j’ai mûrement réfléchi pour faire un choix pragmatique, motivé par une raison majeure que l’on doit à Jacqueline Amiel-Donat. Cette dernière soutient la décision personnelle d’Olivier Amiel de rejoindre la droite locale emmenée par Jean-Marc Pujol, tout en constituant une liste qu’elle ose appeler « la vraie gauche », se faisant l’alliée objective de Jean-Marc Pujol qui ne peut que s’en réjouir. Elle est à gauche ce que François Rivière était à droite pour Jean-Paul Alduy en 2009. C’est à croire qu’elle s’oppose davantage au PS qu’à l’UMP, et explique ainsi que le maire sortant emmène une liste d’ouverture pour sûrement mieux la rejoindre au second tour. La gauche doit se rassembler si elle veut enfin mettre un terme à plus d’un demi-siècle d’une droite qui s’est endurcie au fil des graves crises que traverse notre pays. Mon engagement en vue de changer de politique à la municipalité de Perpignan reste plus que jamais déterminé ».