Élections municipales à Perpignan: le MRC s’engage à gauche
Jean-Luc Laurent | Mercredi 8 Janvier 2014

 

Communiqué de Jean-Luc Laurent, Président du MRC, mercredi 8 janvier 2014.

 

« Le Secrétariat national du MRC ayant pris connaissance de la décision d’Olivier Amiel de rallier la liste de droite, a décidé de le suspendre immédiatement de toutes ses responsabilités et de lui retirer ses fonctions locale, départementale, régionale et nationale. Conformément à ses statuts, le Secrétariat national engage une procédure d’exclusion devant les instances nationales du MRC. A partir de ce jour, Olivier Amiel n’engage plus le MRC et ne peut s’exprimer en son nom. Les militants de Perpignan et des Pyrénées Orientales procèderont dans les jours qui viennent à la désignation d’un nouveau responsable. Le ralliement d’Olivier Amiel constitue une trahison à l’égard du MRC qui est une composante de la gauche, et de ses militants de Perpignan et des Pyrénnées Orientales, qui se battent depuis des années pour changer de politique à Perpignan et ouvrir une alternative de progrès. Cette alternative doit se construire dans les semaines qui viennent autour de Jacques Cresta, qui a la responsabilité de constituer une liste de rassemblement de toute la gauche dans laquelle le MRC confirme qu’il est prêt à prendre toute sa place ».