– « Madame Donat a-t-elle perdu la tête en vitupérant sans cesse contre ces dizaines de milliers de perpignanaises et perpignanais qui ont voté pour notre liste ? Nos élus sont-ils moins républicains que les autres ? Moins estimables et moins respectables que les autres ?
Les propos de madame Donat sont le signe d’une aigreur qu’elle ferait mieux d’orienter vers ses anciens amis socialistes et communistes ! Je comprends que les socialistes de Perpignan n’aient plus voulu de cette extrémiste.
Qu’a-t-elle voulu dire en disant : « Et c’était bien le cas à Perpignan ! Qui a accrédité l’idée pour les français d’origine gitane qu’il allait « virer » les arabes ? Qui a accrédité l’idée pour les français d’origine maghrébine qu’il allait « en finir avec les privilèges » des gitans ? Qui a accrédité l’idée pour les français d’origine auvergnate qu’il allait « mettre au pas » les gitans et les arabes ? »
Mais qui aurait accrédité cette idée ? Parce que moi, je ne l’ai jamais entendue sauf dans quelques esprits malsains ou maladifs qui ont du mal à prendre leur retraite ou qui s’apprêtent à la prendre. Un journal a parlé de cela et une procédure est en cours, tout comme est en cours la procédure contre les propos absolument délirants du conseiller général PS Pierre Estève.
Madame Donat a entendu cela dans ma bouche ? Evidemment non et j’ai même dit le contraire !En revanche les ghettos à fortes populations miséreuses françaises depuis des siècles ou fraichement accueillies, sont le résultat de quoi ? La discrimination sociale dont ils sont les victimes est la résultante de quoi ? L’immigration de masse qu’ils subissent aujourd’hui et qui empêche toute assimilation est la responsabilité de qui ? La drogue qui a pris le contrôle de tous ces quartiers est le résultat de quoi ? De la politique de Madame Donat et de ses amis socialistes, communistes ou écologistes du Conseil général, du Conseil régional et de tous les gouvernements de gauche sous Mitterrand (l’admirateur du maréchal Pétain), sous Jospin et sous Hollande !
Les propos de madame Donat sont délirants et d’un sectarisme qui démontrent bien que sous des airs de grande bourgeoise modérée de gauche, elle est une démagogue d’extrême gauche, radicale, sectaire et antirépublicaine !
Madame Donat, gardez vos leçons pour vous et réflechissez aux politiques que vous avez soutenues et que vous soutenez, et qui ont semé la misère, la désolation et le chômage dans tous les quartiers des grandes villes de France ! ».