Me Jean Codognès (Europe Ecologie-Les Verts/ EELV) sur ses certitudes haut-perché nous avait annoncé, via le journal local, en novembre 2013, qu’il dévoilerait sa liste « Croire en Perpignan » au plus tard fin janvier 2014. Nous l’avions pris pour parole d’Evangile, à l’époque, tellement c’était couru d’avance. Aujourd’hui, on ne sait plus à quel de ses saints se vouer, le doute s’est installé par l’opération du Saint-Esprit… Y aurait-il désormais anguille sous roche ?

Nous sommes le dimanche 2 février 2014 et… c’est tout vu : ni vu ni connu !

Celui qui promettait de nous en mettre plein la vue… est perdu de vue.

Ses plumitifs obligés nous convoquent régulièrement sur la toile pour nous rassurer sur sa présence, mais les faits sont là : têtus.

La dernière fois qu’il aurait été vu, c’était dans les environs de la rue Solferino… à Paris.

On sait bien que Perpignan est le Centre-du-Monde, mais quand même, faut pas exagérer ; monter à la capitale pour faire campagne… faut pas pousser mémé dans les orties !

De source officieuse, « l’Ex » – car Ex-député de la 2ème circonscription, Ex-conseiller général, Ex-socialiste, Ex-proche de Christian Bourquin, Excétéra… – pourrait divulguer sa liste pour les prochaines municipales après les Européennes… Vous le croyez, vous, ça ?

Quand à son local de campagne, il pourrait être ouvert… On attend la fin du concours d’architecture.

Trêve de plaisanterie : tara bara bredi breda, mystère et boule de gomme, mais croisons le fer et croisons les doigts : on y croit, on y croit (en Perpignan), parce que nous sommes des gens de bonne foi… même si nous ne prenons pas tout pour argent comptant.