Me Louis Aliot (FN), tête de liste d’Opposition Perpignan Ensemble, conseiller régional, communique :

« C’est acté… après avoir claironné sur la morale publique, la nécessité d’un maire à plein temps et des engagements « forts » en ce sens, avec toutes ces belles paroles sur l’exemplarité du comportement, Pujol ne respecte pas ses engagements 48 heures après le vote ! Un désaveu pour les citoyens perpignanais qui se sont fait avoir… une nouvelle fois !

Et la trahison est double puisque le centriste de gauche Grau prend le poste de maire consort avec des délégations élargies, avant que, et c’est le grand secret de cet accord, deux ans avant l’échéance électorale de 2020, il ne deviennent maire par la démission opportune de Pujol !

Un mépris des électeurs, une désillusion et des conséquences pour la crédibilité de la politique dans un moment de doute et de tendions….Rien de bon pour la démocratie ! ».