COMMUNIQUE DU MOUVEMENT DÉMOCRATE DES PYRENEES – ORIENTALES (MoDEM’66)

« Le niveau d’ancrage du front national dans notre région est révélateur d’une crise politique profonde.

Crise politique qui se nourrit du sentiment d’inefficacité de nos dirigeants en place à redresser une situation socio-économique particulièrement désastreuse.

Sur Perpignan, malheureusement ce sentiment est également prégnant.

Jean-Marc Pujol est élu, mais le scrutin est révélateur d’un malaise certain:

– Bien que présent depuis 25 ans aux manettes du conseil municipal de Perpignan, Jean Marc Pujol a été mis en difficultés. Dés le premier tour 70% des Perpignanais ont exprimé  un rejet des pratiques et du bilan des sortants.

– En donnant plus de 17 000 voix, au second tour, au candidat Louis Aliot, qui progresse de 5000 voix entre les 2 tours,  les Perpignanais ont sans aucune ambigüité envoyé un signal de détresse : détresse sociale, économique, et morale.

– Malheureusement, l’examen des résultats des bureaux de vote du second tour, montre que les pratiques clientélistes sont encore bien présentes dans les dynamiques du scrutin sur Perpignan. Ce triste constat est d’ailleurs relevé par le journal Libération.

Le Mouvement Démocrate n’avait pas donné de consigne pour ces élections, laissant ses électeurs, faire leur choix en conscience et en toute liberté : liberté et conscience sont les piliers d’une démocratie équilibrée et sereine.

Le front républicain, n’est en aucun cas une solution, il est contraire aux principes de base de notre démocratie et il ne fait que creuser un peu plus le fossé d’incompréhension entre les citoyens et les « élites » politiques et intellectuelles….Lutter contre les votes dits « d’exaspération » ne se fait pas par des postures creuses de « donneurs de leçons », mais avec empathie par une construction politique claire, ouverte,  rassembleuse et efficace qu’il est urgent de mettre en oeuvre!

Devant les difficultés qui sont celles de Perpignan, devant les défis que notre ville va devoir relever, je veux dire ici, que Monsieur Pujol pourra compter sur le soutien du Mouvement Démocrate à chaque fois que les projets iront dans le bon sens. Nous porterons une attention particulière aux mesures qui seront prises pour : enrayer le déclin du centre-ville, et favoriser la création d’emplois et de richesse sur le territoire de la ville. Nous serons vigilants à ce que les élus de Perpignan combattent le clientélisme tant au sein de la ville qu’à l’agglomération.

Et, enfin, nous appelons monsieur Aliot et son équipe à mener une opposition exigeante et constructive qui permette d’avancer. Perpignan ne peut pas se permettre une guerre des tranchées !
Le Mouvement Démocrate restera présent et actif et attentif pour Perpignan et le pays catalan.

L’équipe du MoDem66, se prépare maintenant pour les européennes, qui seront un enjeu vital pour nos territoires ».