Hier, le chef d’entreprise Bernard Guash, par ailleurs dirigeant du célèbre club de rugby Les Dragons Catalans, a accueilli le patron des patrons des P-O, Jacques Font, en félicitant et remerciant « l’UMP d’avoir organisé le débat entre les candidats aux élections municipales sur l’économie départementale (…) ». Oups !

Comme quoi Jacques Font, après avoir lutté dans l’opinion publique et médiatique pour se différencier de son homonyme – le Jacques Font, P-DG des cinéma perpignanais Le Castillet – a encore du boulot devant lui pour s’imposer en tant que patron de l’UPE’66 (l’Union pour les Entreprises des Pyrénées-Orientales)… Le nouveau quotidien L’Echo du Roussillon, largement sponsorisé par le MEDEF’66 nous dit-on, n’y suffira pas… Le chemin jusqu’au Palais consulaire de la CCI (Chambre de commerce et d’industrie de Perpignan et des P-O), au plan popularité s’entend bien sûr, risque d’être long, très très long, pour Jacques Font !

Précision à bon entendeur… Le patron de l’UMP’66 est un certain François Calvet, sénateur, maire de Le Soler, vice-président de l’Agglo de Perpignan (PMCA).