« Cafés, restaurants, hôtels et aussi bars nocturnes font partie de l’économie et favorisent l’attractivité de Perpignan. Ils prouvent le dynamisme d’une ville et y contribuent. Clotilde Ripoull, sollicitée par les professionnels, entend défendre activement cette branche porteuse d’emplois. Elle aidera ce secteur dans un certain nombre de points exposés ici.

Pour favoriser la création d’emplois dans ce secteur, Clotilde Ripoull fait plusieurs propositions constructives :

  • Un dialogue régulier entre élus municipaux et professionnels est une obligation. C’est pourquoi, Clotilde Ripoull s’engage à ce que que les établissements soient représentés dans les instances municipales et écoutés avec attention et compréhension, et plus comme jusqu’à présent seulement lorsque surviennent d’éventuels problèmes de voisinages.
  • Le recrutement d’un manager pour le centre-ville sera accompagné de mise en place de commissions de concertations, dont une spécifique au secteur hôtellerie-bars-discothèques.

 

  • Le plan logement développé par la liste Perpignan-Équilibre (création et rénovation) permettra aussi de trouver les solutions de type résidences mixtes, pour faciliter le logement des employés étudiants, saisonniers et des apprentis.

 

  • L’accessibilité des personnes en situation de handicap est une des grandes préoccupations de la liste Perpignan Équilibre. Un nouveau délai vient d’être accordé pour la mise en conformité, mais il y a tout intérêt à préparer la transition. Des subventions spécifiques seront dégagées et un suivi sera fait de manière à mieux coordonner les dossiers en cours. L’objectif étant de favoriser l’accessibilité de tous les établissements d’ici 3 ans.

 

  • Le projet de mise en place d’un conservatoire de la cuisine catalane permettra de mettre en place des actions dans le sens de la revalorisation du patrimoine local au niveau gustatif, avec une stratégie de promotion et de valorisation en lien direct avec les professionnels.

 

DEUX MESURES D’URGENCE :

– Appliquer de manière stricte la Charte Municipale en matière de terrasses, de manière a imposer une  stricte équité de traitement entre les professionnels exerçant sur le domaine public.

– Supprimer la taxe hôtelière, ce qui avait déjà été fait à Perpignan. Cette mesure rendrait plus compétitive l’hôtellerie perpignanaise. L’objectif étant bien de d’augmenter le nombre de touristes et de favoriser la dynamique commerciale du centre-ville ».