Jacques Cresta (PS) et Atika El Bourimi (MRC), place Cassanyes, hier samedi 8 février 2014.

 

Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, tête de liste de la Gauche, était ce matin sur le quartier Saint-Jacques afin de rencontrer les commerçants. Accompagné par Atika El Bourimi, Secrétaire départementale-adjointe du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) et grande connaisseuse de ce quartier, puisqu’elle a été candidate au dernière élection législative sur cette circonscription.

Ensemble, ils ont pu aller à la rencontre de nombreux commerçants de la place Cassanyes et de la rue Lucia, mais également sur les Esplanades « afin de discuter, échanger sur leur quotidien et présenter les propositions du candidat aux prochaines élections municipales ».
Cette visite c’est terminée par un thé sur la terrasse du café d’Aziz Sebhaoui juste au moment de l’altercation entre les deux commerçants (NDLR., voir nos précédents articles intitulés « Place Cassanyes ou place Castagne ? »). Jacques Cresta a d’ailleurs dû lui-même « téléphoner aux forces de police ainsi qu’au maire pour l’informer des incidents, ce dernier restant injoignable (…) ».
Suite à cet incident Jacques Cresta affirme « avoir eu personnellement le cabinet de Manuel Valls afin de l’informer de la situation ».