« Des masques tombent »

 

Sous ce titre, Philippe Galano (PCF), communique :

« Finalement, Axel Belliard en congé du Parti de gauche et la très intrigante Jacqueline Amiel Donat (PS) constitueraient à titre personnel,  une liste « divers gauche » aux municipales de Perpignan.  Cette annonce ne nous surprend pas et montre en fin de compte les intentions de celle qui se félicite de la présence de ses « camarades » Olivier Amiel et Frédéric Gonano sur la liste  de Jean-Marc Pujol.

 

Dans son projet, pas l’ombre d’une proposition si ce n’est de faire barrage à la liste de rassemblement à gauche que nous conduisons avec Jacques Cresta.  Cette stratégie présente un grand intérêt pour Jean Marc Pujol, maire sortant de Perpignan,  pronostiqué comme troisième homme dans une éventuelle triangulaire.  En semant la confusion, elle affaiblirait la gauche qui peut l’emporter.

Face à l’échec de la politique menée par la droite depuis 55 ans à Perpignan, face à la montée du Front National,  il apparaît désormais évident que la droite est en grande difficulté.  A l’approche des échéances municipales Jean-Marc Pujol trouve en la personne de Jacqueline Amiel Donat une alliée de circonstance.

 Ce nouvel épisode (politico-burlesque) est consternant et montre à quel point  l’intérêt des perpignanaises et des perpignanais passe au second plan ».