Clotilde Ripoull.

 

« Tôt ce dimanche matin, soit plus d’un jour avant le délai légal, Jean-Marc Pujol a fait coller ses affiches sur les panneaux électoraux. Ce faisant, il bafoue le code électoral et  son article R 26  qui précise : «  La campagne électorale en vue du premier tour de scrutin des élections municipales de mars 2014 est ouverte le lundi 10 mars 2014 à zéro heure ».

Les Perpignanais ne sont pas dupes. Beaucoup n’acceptent plus que Perpignan vivent en dehors des lois de la République. Ce sera à eux de sanctionner de tels comportements lors du scrutin du 23 et 30 mars, puisqu’à la Préfecture ce dimanche personne ne répond…

Etre maire sortant et passer outre les règles élémentaires des élections, quelle image ! De quoi encore placer Perpignan en bas d’un nouveau classement. Cet affichage sauvage est significatif de pratiques inacceptables pendant la campagne. Avec la Liste Perpignan EquiLibre nous allons y revenir lors d’une conférence de presse dès la semaine prochaine ».