« Tout sauf le FN Barrons la route à l’extrême droite !

Les résultats du premier tour des élections municipales à Perpignan nous laissent sur un résultat lamentable: pendant les six prochaines années,le conseil municipal de la capitale de Catalogne Nord sera composé, peu important les résultats du deuxième tour, exclusivement de représentants de l’extrême droite et de la droite extrême, avec la présence de remarquables anti catalans des deux listes. Quelle attitude donc dimanche prochain, pour tous ces citoyens de sensibilité catalane et de gauche, contraints de choisir le moindre mal ?

Pour Esquerra Republicana de Catalunya Nord, la conjonction d’une loi électorale française qui prime la stabilité sur la représentativité et la démocratie, ajoutée à la nature du Front National ( les mêmes idées de toujours sous un aspect plus aimable ) , plus le caractère médiatique de son leader à Perpignan, ont transformé des élections municipales en un référendum sur la question FN oui, ou FN non.

C’est donc dans ce contexte que ERC appelle à barrer la route à l’extrême droite, non seulement dimanche, sinon chaque jour, en disant non au FN avec tous les moyens démocratiques possibles. Ainsi, nous voulons rappeler que le futur maire de Perpignan disposera d’une ample et confortable majorité au conseil municipal, une majorité qui ne correspondra en rien au sentiment de ses concitoyens qui, majoritairement, plus de 80% des inscrits, n’ont pas voté pour lui au premier tour. ERC doute que le vainqueur intègre cette réalité; pour cela dés aujourd’hui nous nous engageons à bâtir une opposition catalane de gauche qui défende les intérêts de la majorité de nos concitoyens ».