Clotilde Ripoull, tête de liste Perpignan Equilibre, sans étiquette, communique :

« Pendant la campagne municipale, quelques candidats reprennent une très mauvaise habitude : diviser le corps électoral perpignanais en clientèles. Il faut voir le combat acharné que se livrent la liste de M. Aliot et celle de M. Pujol pour tenter de récupérer certaines voix.  Ce comportement et les échanges qui en découlent sont  indignes d’un vrai débat démocratique. Que dire de M. Aliot qui dénonce pourtant le clientélisme à longueur de journée ? Que pense M. Pujol, tête de liste UMP, des écrits de son adjointe sur le général de Gaulle ?

Notre ville Perpignan a besoin d’unité, de cohésion, pas de découpages en clientèles ! Diviser le corps électoral, c’est trahir la représentation républicain de tous. Voilà pourquoi, en tant que candidate, je dénonce fermement ces démarches clientélistes.

Les électeurs visés ne sont pas dupes. Ils vivent avec leur famille depuis plus d’un demi-siècle à Perpignan ! Ce sont des perpignanais qui veulent qu’on leur parle comme à tous les perpignanais. Ils attendent des réponses concrètes aux problèmes actuels : la fin  de la hausse de la fiscalité,  le développement économique et l’emploi, la qualité des services de la ville, l’efficacité de la police municipale …

Avec mon équipe, je veux rassembler tous les Perpignanais. Voilà pourquoi notre liste est sans étiquette, avec des hommes et des femmes de tous horizons. C’est avec l’énergie de parler à tous et d’agir ensemble que Perpignan va retrouver son Équilibre ! ».