Louis Aliot, député (RN) de la 2e circonscription des P-O, candidat aux prochaines élections municipales sur Perpignan, nous communique avec prière d’insérer :

 

 

« Extrême droite ? Quelle extrême droite ?

Non, démocrates, patriotes et républicains

A Beziers, les électeurs s’apprêtent à remettre les pendules à l’heure.

A Beziers, comme à Beaucaire ou à Fréjus, les citoyens s’apprêtent à plébisciter les maires qualifiés abusivement et honteusement par la presse « d’extrême-droite » ! À force de qualifier à tort et à travers les élus d’extrême-droite, pour les disqualifier, les citoyens rétablissent petit à petit la vérité et s’affranchissent de ces oukases d’un autre temps. Les maires républicains, nationaux et patriotes démontrent par leurs actions qu’ils sont les principaux artisans du renouveau politique et les meilleurs défenseurs du modèle républicain face à l’islamisme radical.

Non nous ne sommes pas d’extrême-droite et tous ceux qui profèrent ces bêtises manifestent un sectarisme qui est aujourd’hui lourdement sanctionné par les électeurs.

À Béziers notre ami Robert Ménard est plébiscité par ses concitoyens avec plus de 61% des intentions de vote. Malgré l’hostilité de la presse locale et toutes les attaques dont il a été victime, il n’a jamais changé de cap. Malgré les attaques incessantes de la sectaire et caricaturale présidente socialiste de Région Occitanie Carole Delga, il a continué son action imperturbable et déterminé.

Insécurité, propreté et développement économique, il a mené une politique en bon père de famille et a su alerter les pouvoirs publics sur les carences de l’État. Bref, il a remis Béziers à l’endroit et redonné une fierté à tous les Biterrois.

À Perpignan, nous sommes dans le même état d’esprit et nous bâtirons cet axe dynamique Perpignan-Béziers-Beaucaire qui nous permettra demain une action concertée et commune au bénéfice de nos concitoyens de toute la région.

C’est dans un esprit de large ouverture que nous œuvrerons au bien commun, avec les élus locaux dans le respect des sensibilités et des représentations politiques ».