Alexandre Bolo, tête de liste « Rassemblement pour Perpignan », communique :

 

 

 

« La désertification du centre ville n’est pas une fatalité !

Afin de redonner vie au cœur de ville, la liste du « Rassemblement pour Perpignan » propose de donner la possibilité de changer de destination les locaux commerciaux vacants sur les artères mortes en vue de les transformer en garages (rue Foch, rue des Augustins, place des poilus, rue de la Fusterie, rue Émile Zola)

 

 

Il faut se rendre à l’évidence : certains locaux commerciaux ne seront plus jamais des commerces et mieux vaut une belle porte de garage qu’un rideau clos et tagué.

Cette solution simple et peu coûteuse rentrera dans le cadre des mesures visant à repeupler et redynamiser le centre-ville parallèlement à la création d’un parking public de 500 places sous l’esplanade Jean Moulin, celui-ci proposera des tarifs d’abonnements préférentiels pour les résidents et les acteurs économiques (commerçants, artisans, professions libérales)

La municipalité s’engagera à la création d’une zone franche sur l’ensemble du cœur de ville et à tirer à la baisse les taxes foncières dans le centre historique.

L’objectif étant d’encourager les familles à résider et à travailler au centre ville.
C’est là que se trouve la recette gagnante : en ramenant la vie et en abolissant le sentiment de ville fantôme.

Preuve que la stratégie municipale d’asphyxie du cœur de ville échoue, les difficultés des galeries commerciales à trouver preneur face à une suroffre de locaux… le gel des nouvelles grandes surfaces sera une mesure prioritaire.

Si le tort causé par la recrudescence de celles-ci en périphérie de ville est bien réel, les modes de consommation évoluent désormais favorablement pour les circuits de proximité et il faut surfer sur cette mouvance.

C’est dans cette perspective qu’un conseiller municipal délégué à la prospective sera nommé afin d’inciter de nouvelles enseignes à installer des «showrooms » en ville, dans les locaux que la commune aura préempté au préalable et remis sur le marché au juste prix (anciennes boutique Pimkie, Kookai, Eram, jennifer, bocage)c.