Olivier Amiel, élu de la Ville de Perpigna, candidat aux prochaines élections municipales sur Perpignan, nous communique avec prière d’insérer :

 

« Très décontracté, l’ancien Président du Tribunal de commerce de Perpignan, Alain Cavalière, explique (sans rire) dans L’Indépendant du mardi 6 février qu’il rejoint le candidat En Marche pour l’élection municipale en raison de leur « passé commun notamment avec l’entreprise EAS à Perpignan que nous avons réussi à remettre sur les rails »… sans préciser l’épisode moins glorieux du refus du Commissaire aux comptes deux années de suite (2015 et 2016) de certifier les comptes annuels d’EAS dirigés par Romain Grau jugés dans son rapport non « réguliers et sincères et ne donnant pas une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la société ».

Ce « passé commun » ne rassure pas sur un « avenir ensemble »… ».