Le quartier du Moyen-Vernet, à Perpignan, est dorénavant totalement privé de services postaux financiers. Il n’y a plus de bureau de poste depuis un moment; trois des six boîtes « jaunes » ont été supprimées (dont celle en face d’un tabac-presse vendeur de timbres); il n’y a plus de DAB (Distributeur Automatique de Billets) dans le quartier depuis la fermeture (pour cause de travaux dans l’avenue Joffre, paraît-il) du Crédit Lyonnais ; le seul DAB relativement proche (Société Générale) vient de fermer, à l’extrémité nord du quartier.
D’ailleurs, il n’acceptait pas les cartes de retrait et facturait 80 cents ou même 1 euro par transaction Carte-Bleue.

Or, il s’agit d’un quartier où la population vieillissante ne se compte plus ; il est affecté d’un fort taux de chômage (et d’analphabétisme, mais on n’a pas le droit de dire cela) ; les handicapés sont nombreux…

Le bureau de La Poste antérieur faisait surtout des transactions financières or, l’ersatz de Carrefour ne touche pas à l’argent !

Quant au bureau de La Poste déclaré, à Roudayre, est inaccessible en bus ; celui de Clemenceau est mieux, mais pas pour les habitants qui sont loin de l’avenue Joffre (bus direct) ni pour le retour (sens unique Clemenceau). De plus, les travaux enfin terminés, la Sankéo-ex-CTPM a jugé bon de déplacer et même de supprimer les arrêts de bus…