Convoqués ce vendredi 1er avril à leur traditionnelle conférence hebdomadaire des maires, le moins que l’on puisse écrire c’est que les 1ers magistrats du territoire de la communauté Urbaine Perpignan – Méditerranée Métropole (PMM) ne se sont ni pressés ni bousculés au portillon de leur rendez-vous : seulement douze maires étaient présents, sur les trente-six concernés ! Heureusement que lors de cette séance il n’y a pas besoin d’avoir le quorum pour ouvrir les débats, et ce dans la mesure où aucun vote ne figure à l’ordre du jour.

Certains d’entre eux sont arrivés avec un peu de retard, certains d’entre eux sont repartis avec un peu d’avance… et d’autres, les deux tiers !, ne sont carrément pas venus, croyant vraisemblablement que l’institution leur poserait un lapin : un 1er avril, ce n’est pas très sérieux. A moins que ce ne soit le COVID…

Malgré le faible nombre de communes représentées ce matin dans l’hémicycle de l’Hôtel d’Agglo, il a quand même été décidé d’accorder dans l’urgence une subvention (près de 100 000€) au Musée de la Préhistoire de Tautavel qui connaîtrait d’importantes difficultés de trésorerie.

Ensuite, comme cela devient récurrent, le président de PMM, Robert Vila (LR/ Les Républicains), par ailleurs maire de Saint-Estève et conseiller départemental, a demandé une fois de plus à ses collègues élus métropolitains d’éviter d’informer le site Ouillade.eu à leur sortie de séance et, surtout, de ne plus communiquer des documents inscrits à l’ordre du jour des conseils communautaires. D’ailleurs, à l’avenir, il sera précisé « A ne pas diffuser » sur lesdits documents.

Dans sa volonté d’être totalement et absolument transparent – c’est une image, of course ! -, Robert Vila a obtenu une alliée de poids, en la personne de la maire du Soler, Armelle Revel – Fourcade (DvD/ Divers Droite), qui l’a félicité pour cette courageuse décision.

 

L.M.