Certes, Alain Ferrand (LR/ Les Républicains), maire du Barcarès, n’est pas président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM). C’est son collègue LR maire de Saint-Estève, Robert Vila, par ailleurs conseiller départemental, qui a été élu à la fonction présidentielle de PMM ce samedi 11 juillet 2020, à la mi-journée. Mais il n’en demeure pas moins que l’homme fort de la journée, c’est bien lui : Alain Ferrand.

Arrivé en 3e position, loin derrière Robert Vila et le député-maire de Perpignan Louis Aliot (RN), lors du 1er tour de scrutin pour l’élection du président de PMM, c’est pourtant lui le Barcarésien qui aura imposé la feuille de route et le tempo de la journée dès l’annonce de son retrait de la compétition, avant-même le 2nd tour.

Quand sonne l’heure de vérité – l’attribution des vice-présidences – l’emblématique Alain Ferrand revient dans l’amphithéâtre de PMM, avec l’allure d’une superstar montant sur la scène principale de l’ElectroBeach, le regard pétillant et le sourire en coin des lèvres, la sensibilité frémissante et l’air triomphant ! Celles et ceux qui le connaissent ont compris. Ils devinent, ou plutôt ils savent déjà que le malin a gagné. Qu’il a réussi son coup (de Poker). Reste maintenant à connaitre le trophée qu’il vient de remporter. Il sera LE 1er adjoint. Il est le number one sur la liste, certes après le Président Vila qui a largement mérité sa réussite du jour. Pas de doute, en entrepreneur professionnel qu’il est, on imagine maintenant aisément, au feeling, qu’il a sponsorisé l’élection. Son irénisme poussé très loin, trop loin peut-être – l’avenir nous le dira – lui a permis de s’inscrire dans la dynamique du succès.

Après lui… le déluge ? Non, vous n’y êtes pas. Mais pas du tout. Après lui… ses amis. C’était visiblement le deal secret pour négocier en coulisses sa « retirade » dans la course à l’échalote (c’est une image). Et les amis, ses potes, son relationnel surtout, les gens qu’il va imposer vont tous (à deux exceptions près) décrocher une vice-présidence dans la gouvernance de PMM : Laurent Gauze de Rivesaltes (2e vice-présidence), Alain Dario de Peyrestortes (3e), Stéphane Loda de Canet-en-Roussillon (4e), Gilles Foxonet de Baixas (6e), Nicolas Barthe le nouveau de Toulouges (8e vice-président d’entrée dans l’hémicycle), ou encore Jean-Claude Torrent, maire de Saint-Nazaire (10e)…

Seules fausses notes au tableau (par rapport au casting voulu initialement par Alain Ferrand) : Alain Got, maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, battu par l’alduyiste François Rallo, maire de Saleilles ; et Philippe Fourcade d’Espira-de-l’Agly, battu sur le ring (pas sur le fil, à ne pas confondre) par un certain Louis Aliot, nouveau maire de Perpignan, qui s’installe à la 5e vice-présidence avec la légitimité (presque) complète et calculée du corps électoral des LR’66… Cela va encore plaire à Carole !

En effet, Mme Delga (PS), présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, ne voulait pas entendre parler de Louis Aliot, même à minima, et surtout pas dans un fauteuil de vice-président de PMM. C’est chose faite, pourtant. Robert Vila a-t-il voulu ainsi démontrer qu’il est bien le boss ? A moins que ce soit une option bienveillante d’Alain Ferrand ? Ou plutôt un pied-de-nez digne de l’anguille sous roche ? Ou pourquoi pas une sorte de compromis historique pour les Départementales et Régionales à venir (2021) ?… Ou simplement un signe du ciel,  le hasard providentiel. Ou encore un acte révolutionnaire à la veille du 14-Juillet ? On ne le saura probablement jamais.

 

L.M.

 

PS. Pour l’anecdote : Jacqueline Irlès (Villeneuve-de-la-Raho) et Gilles Foxonet (Baixas) ont été les élus les plus et les mieux applaudis !

 

La nouvelle gouvernance de PMM…

 

-Président : Robert Vila (Saint-Estève)

-1er vice-président : Alain Ferrand (Le Barcarès)

-2e : Laurent Gauze (Rivesaltes)

-3e : Alain Dario (Peyrestortes)

-4e : Stéphane Loda (Canet-en-Roussillon)

-5e : Louis Aliot (Perpignan)

-6e : Gilles Foxonet (Baixas)

-7e : François Rallo (Saleilles)

-8e : Nicolas Barthe (Toulouges)

-9e : Laurence Aussina (Bompas)

-10e : Jean-Claude Torrent (Saint-Nazaire)

-11e : Jacqueline Irles (Villeneuve-de-la-Raho)

-12e : Armelle Revel-Fourcade (Le Soler)

-13e : Jean-Charles Moriconi (Pollestres)

-14e : Marc Médina (Torreilles)

-15e : Théophile Martinez (Cases-de-Pène).