Hier en fin d’après-midi, dans l’amphithéâtre de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), où se tenait un traditionnel Conseil communautaire en présence des délégués représentant les trente-six communes du territoire, le député européen « frontiste » Louis ALIOT, président du Groupe d’opposition « Perpignan Ensemble avec LA », est intervenu en ces termes, s’adressant au président de PMM, Jean-Marc PUJOL (LR/ Les Républicains), maire de Perpignan :

  • « Serait-il possible d’avoir une copie du rapport provisoire des conclusions de la Chambre Régionale des Comptes, qui a enquêté sur notre Institution ? Il se dit que désormais celui-ci serait disponible, consultable, et que dans ses attendus il y aurait des motifs, ou plutôt des griefs qui pointeraient du doigt les prêts toxiques engagés entre 2011 et 2014, ainsi que des observations sur l’attribution de certains marchés publics… Si tel est bien le cas, je souhaiterais que l’ancien président de cette collectivité territoriale, M. Jean-Paul ALDUY, qui est toujours en marche quelque part, vienne ici s’expliquer et nous éclairer ».

Dans sa réponse, Jean-Marc PUJOL s’est voulu rassurant, en indiquant que le moment venu bien sûr que ce rapport sera rendu public, mais que pour l’instant il ne pouvait l’être « car nous ne sommes pas d’accord sur toutes les observations qui y sont rédigées » ; il y a encore certains points à préciser, dans le cadre de questions et d’interrogations qui nous sont logiquement posées.