De source généralement bien informée, deux candidatures seraient annoncées, au nom des LR (Les Républicains) et dans les rangs des NI (Non Inscrits), pour viser la succession de Jean-Marc Pujol (LR), battu avant-hier dimanche 28 juin 2020 lors du 2nd tour des élections municipales.

Ces deux candidats seraient Robert Vila, maire de Saint-Estève, conseiller départemental, et Alain Ferrand, maire de Le Barcarès, tous les deux occupant des postes de vice-président dans la gouvernance actuelle de Jean-Marc Pujol.

Hier, trois réunions ont eu lieu pour justement aborder le temps de la succession… sans toutefois qu’aucune stratégie n’ait été définitivement arrêtée. Dans un premier temps, ce sont les maires NI de la communauté urbaine qui se sont retrouvés, puis les délégués communautaires affiliés au parti Les Républicains (LR), enfin les maires du territoire PMM. La date du mercredi 15 juillet pourrait être retenue pour la mise en place de la nouvelle gouvernance issue des urnes des 15 mars et 28 juin, avec donc l’élection du nouveau président.

Premiers commentaires recueillis parmi les trente-six maires de la communauté urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM) : « Avec Robert Vila c’est la certitude d’une continuité assurée et assumée de la gestion actuelle, en clair et sans décodeur « on prend les mêmes et on recommence »… alors qu’avec Alain Ferrand c’est la nouveauté, un changement de braquet total à l’horizon avec une ouverture qui prendrait en compte les choix exprimés sur l’ensemble du territoire par les populations lors des élections municipales ».

Bref, deux messages différents pour l’avenir du fonctionnement de PMM. D’autant que, récemment, Alain Ferrand confiait « la présidence ne doit pas être une remise de médaille, c’est une charge de travail importante, il faut assumer cette charge pour construire, avancer, pour remettre tous les maires au centre du dispositif, que toutes les communes soient bien représentées ». Le ton est donné.

Mais il faudra surtout compter avec la candidature annoncée du vainqueur des urnes à Perpignan, Louis Aliot (RN).

A suivre.