Plusieurs maires de la communauté de communes Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) auraient été contactés par Aude Bouillard, directrice de cabinet de Jean-Marc Pujol à la présidence de PMM, afin d’être signataires d’une tribune à paraître pour soutenir la candidature du maire de Perpignan, et ce dans la perspective du 2nd tour des élections municipales, annoncé pour le dimanche 28 juin.

En ballotage très défavorable au soir du 1er tour*, car distancé de près de vingt points par le député Louis Aliot (RN), Jean-Marc Pujol (LR/ Les Républicains) est désormais menacé sur sa gauche par un probable maintien de la candidate écolo-socialiste, Agnès Langevine (EELV/ Europe Ecologie Les Verts) soutenue par la présidente PS de la Région Occitanie. Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga.

Une triangulaire anéantirait à coup sûr les maigres espoirs encore dans l’air pour que Jean-Marc Pujol se succède à lui-même, et comme maire de Perpignan et comme président de PMM. D’où cette démarche auprès de maires de la Métropole déjà élus… qui, aux yeux de certains, dans les propres rangs des Républicains, « ressemble au chant du cygne ».

 

*Louis Aliot (35,65%), Jean-Marc Pujol (18,43%), Agnès Langevine (14,51%), Romain Grau (13,17%), Caroline Forgues (6,57%)… Perpignan en chiffres : environ 120 000 habitants, 66 860 inscrits, 26 565 votants (soit une participation de seulement 39,73%)…