Me Pierre Parrat, adjoint au maire délégué de Perpignan réagit aux derniers propos de Jacques Cresta (PS), député et conseiller régional :

« L’action est plus constructive que la polémique… Nous constatons la publication quelquefois de Monsieur Cresta. Le député affirme vouloir faire le point sur ces décisions, mais nous ne connaissons toujours pas lesquelles. Nous aimerions un jour savoir ce qu’il fait vraiment tant à l’Assemblée nationale qu’à la région et vouloir dans ce cadre critiquer l’action des élus de la ville de Perpignan – après son score réalisé lors de ces élections – devient tellement dérisoire.

Évoquer le fonctionnement de l’UMP alors que le premier gouvernement Valls a tenu moins de six mois, que le gouvernement n’est plus sûr d’avoir une majorité à l’Assemblée nationale, alors que le Parti Socialiste est au bord de l’explosion, sans oublier la situation économique, politique de notre pays et la crise de confiance profonde qui en résulte avec ses graves conséquences, ces propos deviennent insignifiants.

Pour évoquer les dossiers de Perpignan faut-il encore les connaitre. Il aurait pu demander le rapport demandé par la Direction Régionale des Affaires Culturelles sur l’école d’art, mais également le nombre exact d’étudiants inscrits. Puisqu’il trouve que cette école est si importante pour la ville, je suis surpris que nous n’ayons jamais eu le soutien de la région (qui n’a pas voulu être membre de l’Établissement Public de coopération culturelle obligatoire pour la validation des diplômes) pas plus d’ailleurs que la moindre subvention de sa dotation parlementaire.

Si les grands projets présentés lors de la campagne électorale (Rénovation du patrimoine historique, installation de l’université en centre-ville, création d’une passerelle devant le Théâtre de l’Archipel, création de nouveaux parkings… sont d’ores et déjà lancés), je ne vois rien venir concernant l’extension du Tribunal en coeur de ville. Il me semble que Monsieur Cresta en recevant Madame le Garde des Sceaux avait annoncé qu’une décision serait prise rapidement. Comme toujours les socialistes veulent donner des leçons même si leurs résultants sont navrants ».