En choisissant de se rendre sur le Marché Saint Charles de Perpignan, pour sa première visite officielle dans notre département, en tant que présidente de la nouvelle Grande Région Languedoc-Roussillon/ Midi Pyrénées, Carole DELGA a fait là un signe fort : car Saint Charles illustre parfaitement le dynamisme et le précieux travail réalisé au quotidien, à partir d’un centre d’éclatement des marchandises (qui sont importées de pays tiers – ou introduites depuis l’Union Européenne) unique en son genre, devenu leader au plan national.

« C’est grâce à une politique volontariste, de tous les acteurs présents sur le territoire, que chefs d’entreprise privés et décideurs publics ont su créer les conditions qui ont permis de développer Saint Charles, de participer à la création de richesses et donc à la création d’emplois », rappelle Jean-Marc PUJOL (LR/ Les Républicains), maire de Perpignan, président de la Communauté Urbaine (CU).

Ce vendredi 12 février 2016, en matinée, avec nombre de ses collègues maires de la CU Perpignan Méditerranée Métropole, il a tenu à participer à la présentation de cette plate-forme : elle est le premier pôle en Europe pour ce qui concerne les fruits frais !

« Les investisseurs qui ont cru en Saint Charles confirment là qu’il est possible, sous le soleil du Roussillon, d’être stratégiques, efficaces et innovants. A nous, pour les accompagner, de privilégier en matière de développement économique une politique partagée et ambitieuse ».

Après une visite de terrain qui s’est terminée par le chantier du « transport combiné », décisionnaires et élus se sont rendus à l’Institut Régional de Formation aux Métiers de l’Artisanat, situé sur le territoire de la commune dirigée par André BASCOU, vice-président de Perpignan Méditerranée Métropole.

(photos @blog de Jean-Marc PUJOL)