Communiqué de presse : PG, PCF, NPA, Ensemble, FSU, Solidaires, CGT 66, AGAUREPS-Prométhée, AFPS

« En France comme dans toute l’Europe, l’austérité imposée par la Commission européenne et le gouvernement Hollande pour satisfaire les marchés financiers aggrave la crise : Services publics démantelés, acquis sociaux mis à mal, hausse du chômage, développement de la précarité etc. Tandis que les grandes entreprises versent aux actionnaires des dividendes insolents et que le gouvernement fait des cadeaux de dizaines de milliards au grand patronat, les inégalités se creusent, frappant plus durement encore les femmes, les jeunes, les migrants. Et la répression s’abat sur les sans-papiers, les Roms, les plus précaires et celles et ceux qui les défendent. Notre département est particulièrement victime de ces politiques de régression sociale et démocratique.

Ce n’est pas cela que nous voulions, nous qui, par millions, avons contribué à chasser Sarkozy. Et nous n’en pouvons plus de voir, comme ici à Perpignan, la droite et l’extrême droite détourner la colère et le désespoir que provoquent ces politiques dans le but d’attiser la haine de l’autre, l’intolérance, le racisme, le sexisme, l’homophobie, l’intégrisme.

Contre la droite et l’extrême droite, contre l’austérité et pour une juste répartition des richesses, nous – organisations politiques, syndicales et associatives – voulons montrer qu’ensemble une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe, fondée sur la solidarité, est nécessaire et possible. Dans le cadre de l’appel à la marche nationale qui aura lieu le même jour à Paris, nous appelons à une marche d’espoir à gauche samedi 12 avril à Perpignan, avec rendez-vous place de Catalogne à 14h.