L’Université à l’Agence de Développement Économique : simple comme un sms !

Clotilde Ripoull (CdC/ Centristes catalans), conseillère municipale d’Opposition de la Ville de Perpignan, nous communique avec prière d’insérer…

« Le 8 avril prochain, le président de l’Université de Perpignan (Ndlr. Fabrice Llorente) siégera au conseil d’administration de l’Agence de Développement Économique, alors même que les statuts ne le prévoient pas !

Explication : le 28 mars dernier, en conseil municipal, j’ai interpellé Jean-Paul Alduy (Ndlr. président de l’Agglo de Perpignan/ PMCA) sur l’absence d’un représentant de l’Université dans le conseil d’administration (CA) de l’Agence de Développement Économique de l’Agglo. « C’est faux a protesté ! » M. Alduy en contestant la vérité et en mentant. Pendant ce temps, en plein conseil municipal, M. Romain Grau, président de cette Agence, adressait un SMS au président de l’Université pour… l’inviter à siéger au conseil d’administration ! Mieux vaut tard que jamais ! Mon intervention a donc été utile et efficace : le 8 avril le président de l’UPVD (Université de Perpignan Via Domitia), Fabrice Llorente, pourra siéger à l’Agence de développement et le 16 mai, le conseil municipal débattra sur le soutien apporté par la Ville à  l’Université ».