Louis ALIOT (Rassemblement National/ RN), député de la 2e circonscription des P-O, conseiller municipal et communautaire de Perpignan, a publié avant-hier une tribune libre dans le journal L’Opinion. Olivier AMIEL a réagit à cette tribune, hier, dans nos colonnes. Louis ALIOT lui répond aujourd’hui…
« Ma réponse sera brève :

– Je ne suis pas d’extrême droite et je n’ai pas de leçons à recevoir d’un élu qui a siégé avec l’extrême gauche, les communistes et les socialistes à Perpignan, et qui n’a tourné casaque que pour une place d’adjoint parrainé par sa tante, ancienne socialiste bien connue de la ville.

– La manière dont cet élu s’exprime, à la fois méprisant et sectaire, prouve une seule chose : il est bien un agent de la gauche sectaire camouflé au sein de la droite par pur opportunisme. C’est à cause de gens comme lui que la droite en est là.

Elle ne se différencie plus beaucoup du PS.

Heureusement, d’autres élus ont les idées claires et leur volonté d’avancer pour le renouveau local est intacte ».