Me Louis Aliot, vice-président du Front National, conseiller régional des P-O, tête de liste Perpignan Ensemble, communique :

« Décidément à Perpignan les têtes enflent… le moindre sujet abordé déclenche l’orchestre des « c’est moi qui l’ai dit avant », comme si les idées qu’ils n’ont par ailleurs jamais mis en œuvre, étaient brevetées. Le problème, c’est que ces prétentieux sont à l’agglo et à la mairie en vertu d’un système qui a 50 ans et qui a conduit Perpignan à la ruine et à la décadence… Le système s’agite, la caravane RBM passe et dialogue loin des querelles stériles et fantaisistes… ».