– « Monsieur le maire nous dira-t-il ce qu’il a poussé à changer son adjoint pour le remplacer par une ancienne députée européenne (NDLR, Maïthé Sanchez-Schmid), sans délégation et donc sans indemnités conséquentes ?

 

Est-ce parce que monsieur Barbé ne tolère pas la politique menée par la mairie en matière de petit commerce à Perpignan ?

 

Est-ce parce qu’il trouve qu’il y a trop de faveurs octroyées à la grande distribution comme encore récemment avec l’affaire du carré d’Or ?

 

Le groupe Perpignan-Ensemble posera toutes les questions nécessaires afin que nos concitoyens sachent…

 

Nous demanderons au maire en même temps de respecter son opposition puisque madame Schmid en retrouvant un « standing » indemnitaire, devrait entraîner la réparation de l’injustice faite aux élus d’opposition qui sont privés d’indemnités depuis le début de la mandature. Si bien évidemment je renoncerai aux miennes (étant député Europeen), je trouve que mes collègues, qui travaillent  au service de la collectivité, peuvent légitimement prétendre au bénéfice de ce droit élémentaire. Nous sommes tous élus du peuple et avons droit à la même considération ».

Louis Aliot,

Vice-président du Front National,

Député européen,

Conseiller municipal et communautaire de Perpignan.