Marine Le Pen, présidente du Front national (FN) et députée européenne en flagrant délit de conflit d’intérêts ? « Oui, selon le site Mediapart (Qui a révélé l’Affaire Cahuzac) qui indique que Marine Le Pen salarie depuis l’été 2011 son compagnon Louis Aliot comme assistant au Parlement européen. Celui-ci, numéro deux du parti, est rémunéré à hauteur de 5 006,95€ brut mensuels pour un temps partiel de 17,5 heures par semaine (…) ». Dans un communiqué, la présidente du FN a annoncé son intention d’attaquer en diffamation le site internet, évoquant des « accusations calomnieuses mais pas très étonnantes lorsque l’on sait que, contre le Front national, tout est bon (…) ».

Louis Aliot (FN), conseiller régional des P-O.

Contacté par téléphone, et après avoir annoncé sur Twitter son intention d’attaquer Mediapart en diffamation, Me Louis Aliot, n°2 du FN, conseiller régional des P-O et tête de liste Perpignan Ensemble aux prochaines élections municipales (mars 2014), a répondu à nos questions :

« Un, Je suis attaché parlementaire de Marine depuis 2004, donc bien avant que je sois avec elle ».

« Deux, Je suis effectivement en charge pour Marine de tout ce qui touche aux relations internationales concernant la zone ACP, c’est-à-dire l’Afrique, les Caraïbes et le Pacifique, ainsi que tous les départements et territoires de l’Outre-Mer. A ce titre, et en fonction des débats et lois du Parlement européen, je lui rédige des notes explicatives par rapport aux règlementations existantes dans ladite zone ACP ».

« Trois, Le salaire avancé de 5 000€ mensuels est un salaire brut dont il faut déduire 22% du montant ».

« Quatre, En signant mon contrat, le Parlement européen a demandé et obtenu toutes les précisions sur notre patrimoine. Cela a été validé ».

« Cinq, Je suis docteur en droit public, avocat, j’ai donc les compétences pour exercer mes missions auprès de Marine. Je veux bien qu’on dise tout et n’importe quoi, mais à un moment donné celles et ceux qui racontent tout et n’importe quoi ont des comptes à rendre. Lorsque Mediapart annonce que Marine Le Pen est en flagrant délit de conflit d’intérêts, c’est de la pure diffamation et Médiapart sera condamné pour cela ! Car il n’y a aucun conflit d’intérêts au regard de la législation ».

« Six, Je serai curieux de connaître les noms des attaché(e)s parlementaires de nos députés et sénateurs des P-O… Voyons si ceux-ci vont les rendre public ? ».