Lors des traditionnels voeux d’Unitat Catalana, le jeune président Brice Lafontaine a rappelé les échéances à venir : les municipales, évidemment, mais aussi les européennes et surtout, ce qui va bien au-delà de toute considération électorale : le référendum de la Catalogne Sud pour son indépendance, le 9 novembre prochain.
Pour ce qui est du référendum, Marie Costa a présenté le projet de vote pour l’exercice du droit à l’autodétermination, organisé par l’ANC et évidemment soutenu par Unitat Catalana, membre de ce mouvement. Pour plus d’information sur cette campagne, voir le site http://signa.assemblea.cat.
En ce qui concerne la présence du parti historique du catalanisme, Brice Lafontaine a fait un état des lieux et a présenté un diaporama sur lequel figuraient les communes comptant des élus d’UC; bien sûr Perpignan mais aussi Canet, Saint-Cyprien, Baixas, St Esteve, Bages, Jujols… et évidemment ce qui est devenu la première administration du département : la communauté d’agglo PMCA avec une vice-présidence et de nombreux conseillers communautaires.
Cela a été l’occasion d’évoquer la forte augmentation d’adhésion d’élus et de candidats, et de les en remercier. Ainsi, Jaume Roure, Vice-Président d’UC délégué aux élus et aux relations institutionnelles, a pu annoncer « qu’Unitat Catalana est en mesure d’être présent sur une trentaine de communes pour les élections à venir. Afin de ne pas passer outre les prérogatives des têtes de listes se présentant, nous restons discret et laissons le soin aux candidats eux-mêmes d’annoncer notre soutien et présence à leurs côtés quand ils jugeront le moment opportun« .
Enfin, concernant les élections européennes, Brice Lafontaine a rappelé « qu’Unitat Catalana c’est aussi 7 Eurodéputés de la fédération l’Alliance Libre Européenne (ALE ou EFA en anglais), dont UC est membre fondateur ».