Samedi 28 mai : le Congrès départemental du PCF’66 a lancé un appel solennel à François HOLLANDE, Président de la République Française, au 1er Ministre Manuel VALLS, ainsi qu’aux parlementaires des Pyrénées-Orientales, députés et sénateurs.

Toute une soirée (vendredi 27 mai) et toute la journée d’hier, samedi 28 mai 2016, les communistes catalans ont travaillé, réfléchi, analysé, amendé et finalement voté majoritairement le texte qui sera encore amélioré et débattu au congrès national du PCF du 2 au 5 juin aux Docks d’Aubervilliers (93). Les congressistes communistes ont unanimement voté un appel solennel en direction de François HOLLANDE, Manuel VALLS et les parlementaires socialistes des P-O dont voici le texte :

Un appel solennel de la conférence fédérale (congrès départemental) du PCF’66.

27 et 28 mai 2016.

« Les communistes des Pyrénées Orientales réunis en congrès départemental à Perpignan les 27 et 28 mai, demandent à François Hollande et à Manuel Valls d’agir sans attendre, pour que le dialogue s’engage avec toutes les forces démocratiques qui s’opposent à la loi travail dite El Khomri afin d’arriver à la sortie d’une crise qui peut s’arrêter immédiatement si le texte est retiré. Il est encore temps d’abandonner ce projet de loi. Ce dernier inquiète légitimement les deux tiers des françaises et des français, flexibilise et insécurise l’ensemble de nos concitoyens. En matière d’emploi et de Code du travail, il convient au contraire d’affirmer des choix de progrès social et humain visant à éradiquer l’exploitation des femmes et des hommes jeunes et moins jeunes de notre pays. Une majorité de gauche existe en France et au parlement, en faveur de ces choix. Les « congressistes » communistes appellent tous les parlementaires de gauche des Pyrénées Orientales, à refuser cette loi, à dissuader le gouvernement de la maintenir, à s’associer à une motion de censure de gauche qui sera proposée en juillet. Il n’y a jamais de déshonneur à prendre en compte les aspirations du peuple, à faire le choix courageux de l’apaisement et de la construction collective. « 

Les communistes des P-O ont ensuite élu Nicolas GARCIA, secrétaire départemental du PCF’66, parmi un Conseil départemental de 34 membres.

Ils ont proposé Françoise Fiter pour être membre du Conseil National du PCF.

Enfin ils ont élu 7 délégués – Nicolas GARCIA, Françoise FITER, France EGIDO, Pierre SERRA, Léa TYTECA, Jean MALIK LEMAIRE, Annie PEZIN – qui représenteront les Pyrénées-Orientales au congrès national du PCF.