Communiqué du PCF 66 sur la liquidation d’EAS

« Partie prenante dans la lutte des salariés d’EAS et interpellés, comme tous les politiques du département, par leur appel, nous soutenons leurs revendications. Notre département ne peut accepter la liquidation de ce fleuron de l’industrie aéronautique qui est une des plus grosses entreprises des PO. Le PCF/Front de Gauche dont Marie Pierre Vieu, dirigeante nationale, numéro deux de la liste aux européennes derrière Jean Luc Mélenchon, a rencontré hier (22 mai) une délégation de salariés d’EAS, participera et appelle à participer, aux manifestations des 27 mai et 28 mai que ces derniers organisent. Comme les salariés et la population des PO, nous attendons de l’Etat et de son représentant dans le département, des élus du CG, de la région, des parlementaires, de Perpignan et de l’agglo, qu’ils mettent tout en œuvre pour sauver les emplois et le savoir-faire d’EAS. Cette entreprise qui a perçu de l’argent public, notamment 300 000€ de l’Europe, peut et doit être sauvée. Notre département souffre déjà trop dans la santé, les transports, le fret ferroviaire, l’agriculture, les services…, des politiques libérales basées uniquement sur les profits, la rentabilité et le revenu des actionnaires, pour laisser faire ce nouveau mauvais coup ».