Lettre ouverte aux habitants de Saint-Jacques 

 

Jordi VERA, « Oui Au Pays Catalan », et le député de la 1re circonscription des P-O, Romain GRAU (La République En Marche/ LaREM)

 

« Il y a quelque temps, j’avais organisé une réunion avec Romain GRAU dans nos locaux et d’autres devant l’hôtel même de la Cigale pour vous faire part de mes inquiétudes concernant le rachat de ce bâtiment.
Aujourd’hui, ces inquiétudes se confirment en voyant entamée la « guerre » juridique entre la Ville de Perpignan et le Conseil Départemental pour savoir si La Cigale (NDLR, un ancien restaurant-hôtel) sera centre d’accueil pour jeunes immigrés-réfugiés ou bien commissariat.
La mairie s’est-elle portée acquéreur par préemption pour y «installer un commissariat» de la Police Nationale ? ou les nouveaux services de la Police Municipale ? ou encore certains « services pour occuper» les locaux ?

Nous constatons que M. PUJOL (NDLR, le maire de Perpignan) ne fait qu’improviser, non pas pour rendre service aux habitants, mais seulement pour faire semblant de s’opposer à Mme MALHERBE (NDLR, la présidente du Département) ! qui, elle, voulait, nous imposer un projet en catimini !
Cette stratégie politicienne a été mise à mal par le syndicat Alliance Police Nationale, par la voie de son Délégué départemental Franck ROVIRA : il a dénoncé les manœuvres politiciennes du maire de Perpignan annonçant un nouveau commissariat, alors que, depuis des années, les services travaillent au déplacement de la Place Cassanyes sur le boulevard Anatole-France. Cet équipement public a déjà été budgétisé et répond parfaitement aux besoins des forces de l’ordre et de la population. Les policiers demandent donc au maire de tenir ses engagements !

Comme vous le savez, en concertation avec les habitants du quartier, notre projet pour La Cigale est celle d’une Maison Médicale. Cet équipement serait bien plus pertinent car il répondrait à une demande des habitants, donnerait un service de proximité et valoriserait notre quartier. Cette option reposerait sur une initiative privée avec un modèle économique qui ne pourrait pas être remis en cause au gré des revirements politiques.
Construire une Maison Médicale, c’est selon nous construire un projet d’avenir et durable pour notre quartier, pour nos aînés et nos enfants !

Comme vous, j’en ai marre de la « politique-spectacle » utilisée depuis de trop nombreuses années, qui, avec de belles paroles et sous couvert de polémiques entre les institutions politiques, veut faire oublier les incompétences. Je suis quant à moi pour une politique transparente d’action et d’efficacité dans l’intérêt des habitants.

Il est temps de faire entendre notre voix à la mairie et au Conseil Départemental. Ils ne peuvent pas jouer impunément avec Saint-Jacques et ses habitants comme avec des pions sans importance ! Notre quartier en a trop souffert. Il doit être réhabilité tout en conservant son âme et potentialisé.

Je me bats à vos côtés pour que cessent ces manigances politiciennes contradictoires. Je suis, vous êtes, nous sommes Saint-Jacques, ensemble nous sommes plus forts et nous ne lâcherons rien.

Je profite de l’occasion pour vous annoncer officiellement que je serai candidat aux élections municipales de mars 2020 aux côtés de Romain GRAU et que je serai votre porte-parole pour concrétiser nos ambitions communes, car j’habite et je vis parmi vous. J’espère pouvoir compter sur votre confiance ».

 

Jordi VERA