Le sénateur des Pyrénées-Orientales et président de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin (PS),  avait convié les journalistes, à la Maison de la Région, avenue Général de Gaulle à Perpignan, afin de leur présenter ses vœux.

Le président était entouré d’autres élus du Conseil régional, dont les conseillers Françoise Bigotte et Marcel Mateu, ainsi que les vices-présidents  Yves Pietrasanta et Jacques Cresta.

Le président souhaitait mettre l’accent sur 3 points : l’avenir, le rassemblement et la confiance.

La Région va continuer à construire l’avenir, avec la création du Parc Naturel Marin, la Charte des Pyrénées-Catalanes, le développement de la marque et des épiceries Sud-de-France. Car selon lui, faire connaître nos produits, exporter notre savoir faire et savoir vivre, c’est donné envie aux gens de venir découvrir notre territoire et notre terroir. Développer et faciliter les transports, avec le train à 1 €, mettre en place le TGV, des annonces seront faîtes sur le développement des lignes aériennes.

Christian Bourquin a notamment insisté sur la confiance. La région est, selon une étude du CEVIPOF, une marque repère pour la population. Ce travail il faut l’amplifier,  plus particulièrement en direction de la Jeunesse, avec Jacques Cresta, en charge de l’éducation et des Lycées, des chantiers colossaux ont été engagés pour aboutir à la construction et à la rénovation de tous les lycées de la Région, notamment dans les Pyrénées-Orientales et sur Perpignan avec le Lycée Arago entre autre. Mais également avec le succès de LoRdi distribué à tous les élèves de seconde, qu’ils soient du public ou du privé. Ce qui a nécessité un cablage numérique de tous les établissements pour les faire rentrer dans l’ère du numérique.

La Région va aller plus loin dans ce domaine en mettant les lycées en concurrence. En effet, le président  va lancer un appel à projet, pour que les lycées à travers des projets et des résultats chiffrés, sollicite la Région pour aller plus en avant dans l’ère numérique : « Car la République a besoin d’excellence, et il appartient à la Région et à ses élus de mener ce combat. La Région avance au bénéfice de nos populations et de nos territoires, avec la volonté de toujours être optimiste (…) ».