De gauche à droite Charles Campigna, docteur Jean-Patrice Gautier et Pierre Aylagas (photo d'archive)

Les militants de la fédération catalane du parti socialiste, qui étaient appelés à voter hier soir pour investir un second candidat aux élections sénatoriales qui se dérouleront au mois de septembre prochain, ont donc choisi, à près de 80 % !, de sélectionner Charles Campigna, 51 ans, 5ème adjoint au maire d’Argelès-sur-Mer (délégué aux Sports), commercial et responsable de la section PS d’Argelès-sur-Mer. Il bat nettement le conseiller général et maire de Toulouges, Louis Caseilles, fonctionnaire des PTT à la retraite, de par ailleurs vice-président de l’Agglo PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération). Celui était pourtant en campagne depuis de longs mois, alors que Charles Campigna, qui faisait figure de challenger dans cette compétition, semble ne s’être décidé qu’au dernier moment, poussé,il semblerait par les sections socialistes locales d’Argelès-sur-Mer, des Albères, de la Côte Vermeille. A 23 h 30, hier, il restait encore à dépouiller trois à quatre sections, mais l’avance considérable (près de 80 %) de Charles Campigna sur Louis Caseilles, ne faisait plus douter de l’issue du scrutin.
Charles Campigna rejoint donc, au niveau des investitures accordées pour les prochaines élections sénatoriales (septembre 2011), Christian Bourquin, président de la Région Languedoc-Roussillon et 4ème vice-président du Conseil général des Pyrénées-Orientales, qui lui avait déjà été choisi, à l’unanimité, vendredi dernier, lors d’une « CEF » (Commission exécutive fédérale) qui s’est tenue à Saint-Cyprien.
Tous les deux vont maintenant tenter d’enlever à la droite les deux sièges de sénateurs des Pyrénées-Orientales, occupés par Jean-Paul Alduy (Parti Radical version Borloo) et Paul Blanc (UMP), respectivement président de l’Agglo PMCA (également 1er adjoint de la Ville de Perpignan) et maire de Sournia. Si Jean-Paul Alduy a déjà annoncé (dans son large cercle familial), qu’il serait candidat à sa propre succession, le fauteuil de Paul Blanc (qui n’aurait dit mot pour l’instant… bien que nous ayons déjà annoncé dans ces colonnes qu’il ne se représenterait pas…) est très convoité : il est question de François Calvet (UMP), député de la 3ème circonscription, maire de Le Soler et vice-président de l’Agglo PMCA ; de Guy Ilary (Divers droite), conseiller général d’Estagel, maire de Tautavel et président de l’association départementale des maires et des adjoints des Pyrénées-Orientales…
En revanche, on ne connait toujours pas les noms des deux suppléants des candidats du PS.