La fédération départementale des jeunes communistes »66 communique :

 

« On ne peut pas se garer ! »… Cette complainte lancinante de l’automobiliste résonne quotidiennement dans tout le centre-ville de Perpignan. Un cri déchirant pour les commerçants et un grand nombre d’habitants de la ville. Il devient chaque jour de plus en plus difficile de se garer en centre ville.
Le maire de perpignan reste opposé à l’idée de la gratuite en ville, prétextant que les stationnements seraient occupées par des « voitures ventouses ». Pourtant dans beaucoup d’autres villes du département, le stationnement reste gratuit et même dans des villes comparables en nombre à Perpignan. Le contribuable doit sans cesse mettre la main à la poche pour des places autrefois gratuites. Cela permet ainsi à la mairie de s’enrichir sur le dos de l’ensemble des contribuables perpignanais comme si ceci ne contribuaient déjà pas assez avec des impôts locaux déjà bien importants. 

D’autre part, l’impact économique peut être constater tous les jours avec une désertification du centre ville par les habitants des populations voisines qui réfléchissent à deux fois avant de faire leurs emplettes au centre ville, préférant ainsi les grandes surfaces gratuites des hyper marchés qui leur tendent les bras. D’autres solutions existent à condition qu’il y ait une réelle volonté politique de la part du maire. Il faudrait par exemple mieux coordonner les horaires de bus, ainsi que les bus de l’Agglo et du Département afin que les transports desservent directement les parkings périphériques.

Que la guerre stupide entre les bus de l’Agglo et du conseil général cesse afin de mettre en place une seule et véritable régie des transports publics. Il serait nécessaire d’envisager la création d’une gare au Moulin-à-vent qui permettrait à près de 1000 étudiants de l’Université de se rendre en TER de chez eux à la fac.
Alors que les élections municipales approchent à grand pas , ils seraient judicieux que nos élus prennent en compte une des préoccupations quotidiennes de leurs concitoyens. Une pétition demandant la gratuité des transports sera d’ailleurs prochainement remises au maire de la ville ».

Pétition pour la gratuité du stationnement en ville