Hier soir, à la mairie-annexe de Saint-Jacques, dans le centre historique de la ville de Perpignan, avait lieu une réunion d’information entre les dirigeants de diverses associations de commerçants ainsi que de quartiers et la municipalité de Jean-Marc Pujol (UMP), représentée par Me Pierre Parrat (6ème adjoint en charge de la Sécurité publique), Véronique Vial-Auriol et Marcel Zidani, conseillers municipaux délégués.

Le moins que l’on puisse écrire, au sujet de cette rencontre, c’est que le courant n’est pas passé – et qu’il ne passe visiblement plus – entre les élus de la Ville et certains décideurs influents dans le milieu associatif perpignanais.

Selon le témoignage du président d’une association : « C’est presque si en fin de partie nous n’en sommes pas venus aux mains, tellement on se fout de nous ! ». Un autre, à haute et intelligible voix, aurait reproché aux élus de la Ville « de déserter le centre ville… Ou, plutôt, de le traverser en courant, smartphone scotché à l’oreille et regard protégé par des lunettes noires… ». Ambiance, ambiance !