La rumeur devient de plus en plus insistante – même si elle est aujourd’hui démentie par l’entourage du maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (UMP) – concernant l’arrivée de Jordi Vera, responsable départemental de CdC (Convergence de Catalogne) et conseiller municipal d’opposition de la Ville de Perpignan, au sein de l’équipe de la Majorité municipale…

Cette démarche, si elle se réalisait, ne serait en fait que la concrétisation des accords passés l’an passé entre Jordi Vera (CdC) et François Calvet, président du comité départemental de l’UMP’66, par ailleurs sénateur-maire de Le Soler et vice-président de l’agglo PMCA (Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération).

Depuis une quinzaine de jours, on assiste sur la toile et dans les médias locaux, via des communiqués et des effets d’annonce, à un affrontement entre les deux principaux partis de droite nord-catalans que sont l’UC (Unitat Catalana) de Jaume Roure, adjoint au maire de Perpignan, et donc le CdC de Jordi Vera.

Jusqu’ici, dans l’actuel mandat municipal (2008/ 2014), ces deux formations politiques s’étaient surtout fait remarquer pour leur étonnante discrétion, pour ne pas dire leur absence totale dans les grands débats de société qui agitent le quotidien des Perpignanais.

Désormais, UC et CdC, séparément, tentent d’occuper le plus possible le terrain médiatique.

La préparation des prochaines élections municipales (mars 2014) n’y est certainement pas étrangère, d’autant qu’Unitat Catalana a bien compris que dans le nouveau schéma catalaniste de l’équipe municipale du maire sortant, Jean-Marc Pujol, le parti de Jaume Roure a plutôt à perdre qu’à gagner.

En effet, la répartition des rôles et la distribution des tâches devraient diviser par deux le nombre des élus estampillés UC dans la future assemblée communale, en cas bien sûr de victoire de la Majorité municipale UMP sortante.

L’entente cordiale trouvée, ou plutôt le « deal » imposé par l’actuel maire pour l’avenir pourrait être alors : un élu UC (Brice Lafontaine ou Virginie Barre qui succèderait à Jaume Roure) pour un poste d’adjoint ; un élu CdC (Annabelle Brunet qui quitterait alors ne Nouveau Centre… ou Jordi Vera) pour une vice-présidence à l’agglo PMCA.

A suivre…