« Je fais pleinement confiance à la justice pour mener en toute sérénité l’enquête lancée contre les dirigeants d’EAS dont le candidat Romain Grau. Il n’est pas question pour moi d’entrer dans la récupération et l’instrumentalisation politiciennes.

Je préfère poser les questions politiques de fond. Celle du droit du travail est ici centrale. Plus que jamais, les salariés ont besoin d’un code du travail protecteur face aux dérives managériales grandissantes. Après la loi El Khomri, avant une nouvelle loi travail promise par le président Macron qui sera dévastatrice pour les protections collectives, il y a urgence à envoyer à l’Assemblée nationale des députés qui ne tergiverseront pas et resteront fidèles à leurs convictions. La France Insoumise sera un contre-pouvoir fort et indispensable aux citoyennes et citoyens de notre pays ainsi qu’une flamme pour une autre Europe.

Dans la 1° circonscription où les candidats adeptes des zigzags, des reniements et des compromissions sont foison, l’élection d’un candidat France Insoumise constitue une garantie. L’approfondissement de la démocratie sociale dans l’entreprise (avec droit de veto ou droit de reprise pour les salariés) ne peut se faire que dans le cadre d’une 6° République ».

Alain MIH, candidat de La France Insoumise sur la 1ère circonscription