Me Jacqueline Amiel-Donat (PS), leader du Groupe d’Opposition « Nouvelle Union avec la Gauche » sur les bancs du conseil municipal de la Ville de Perpignan, confirme qu’elle ne sera pas candidate l’année prochaine sur l’une des quatre circonscriptions du département des Pyrénées-Orientales.

Une rumeur, de plus en plus insistante ces derniers jours, voulait que Mme Amiel-Donat se présente sur la 2ème circonscription des P-O – Qui regroupe entre autres les cantons de Perpignan 1, Côte Radieuse, Canet-en-Roussillon, Saint-Laurent de la Salanque, Rivesaltes, Saint-Paul de Fenouillet… – or il n’en serait rien, même si ladite rumeur s’appuyait sur le fait qu’en 2008 et 2009, lors des élections municipales, Me Jacqueline Amiel-Donat avait réalisé ses plus beaux scores sur les quartiers du Vernet en général, dans le canton 1 de Perpignan en particulier.

Mme Amiel-Donat dément donc formellement sa participation aux prochaines législatives : « Je ne suis pas et je ne serai pas candidate, cela est certain. Celles et ceux qui me connaissent savent en plus que je suis contre le cumul des mandats et qu’à ce titre, moi, je fais ce que je dis et donc je commence par m’appliquer à moi-même cette discipline. Cela s’appelle « donner l’exemple »… En revanche, quoi qu’il advienne, quel que soit le contexte, je serai effectivement présente dans le débat municipal lors des futures élections, c’est-à-dire en 2014. Oui, je serai candidate aux élections municipales sur Perpignan en 2014 ! C’est sûr ».