En complément de l’article que nous avons publié ce matin dans ces colonnes, concernant l’éventuelle existence « d’une garde rapprochée renforcée » autour du maire de Perpignan, Louis Aliot, nous tenons à apporter d’autres précisions…

Contrairement à ce que la presse nationale a pu écrire sur le sujet, et de source sûre : « Le ministre de l’Intérieur, Gérard Darmanin, n’a jamais confirmé l’existence d’une menace sur le maire de Perpignan. Et heureusement. La réalité est que la mairie a bel et bien écrit au ministre de l’Intérieur sur le climat délétère qui entoure le quotidien des maires en France aujourd’hui, et sur des incidents désagréables dont a été victime le maire de Perpignan. Il semble que l’imprécision des termes employé par l’adjoint délégué aux Ressources Humaines, a pu conduire certains journalistes à extrapoler et à grossir le trait ».